Accéder au contenu principal

INFORMATION IMPORTANTE


INFORMATION IMPORTANTE



J'ai abandonné ce blog depuis le 30 novembre, date d'un accident grave sur la voie publique survenu sur l'autoroute le 30 novembre 2015.
Le suites de cet accident (opérations chirurgicales et 90 jours d'hospitalisation) m'ont empêché de mettre à jour ce blog.
Prochainement on retrouvera ici toutes les informations sur ma reprise d'activité et mes nouveaux projets (stages, conférences et publication et reprise de mon travail de supervision et de conseil à Aigues-Mortes, 28 rue Emile Jamais 06 11 95 79 96).

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Jean-François GOMEZ vient de sortir une nouvelle publication chez l'Harmattan qui va être présentée dans plusieurs librairies de la région Languedoc-Roussillon.

Stage coopératif à la Gardiole « Tenir, cheminer, créer »

Stage coopératif à la Gardiole « Tenir, cheminer, créer »

I N F O R M A T I O N S   P R A T I Q U E S
Pour toute demande d'inscription, envoyer un mail à jeanfrancois_gomez@yahoo.fr
Dates : du vendredi 4 mai dès 18 heures au lundi 7 mai en début d’après-midi. Logement : La Gardiole, à Conqueyrac (Gard) Pension complète (y compris les draps) : en chambre individuelle ou à deux Matériel pour un séminaire habituel et chaussures pour la balade Prix : 140 euros tout compris (logement, nourriture) dont 40 sont à verser dès la confirmation de l’inscription et le solde sur place. Participants : entre 15 et 20 personnes Transport : Le rendez-vous est fixé directement à la Gardiole, à Conqueyrac, avec arrangement possible avec les organisateurs. Accueil : Le vendredi, un apéritif dinatoire sera proposé à ceux qui seront présents dès 19 heures.

L E   P R O G R A M M E
Autour du thème « Tenir, cheminer, créer », quelques « amis » de la Revue Cultures & Sociétés, proposent une confrontation amicale d&#…

Des nouvelles de Fernand Deligny, ça s’annonce et ça se fête !

Ma lecture récente de l'ouvrage de Fernand Deligny, Lettres à un travailleur social, livre inattendu et étonnant, m'a inspiré l’article que je présente ici et qui ne paraîtra pas dans la presse spécialisée. Il était impossible de ne pas y parler de certains auteurs peu fréquentés dans le domaine, utilisés à l’intérieur d’une méditation très personnelle et interminable. Comme d'habitude, Deligny échappe à tous les cadres et toutes les définitions orthodoxes du travail social et, du coup, convie chacun à trouver son chemin singulier. On pourrait dire aussi qu’il échappe à lui-même.Les admirateurs exclusifs de Graines de Crapule auront besoin de faire quelque effort pour le suivre.

Fernand Deligny, Lettre à un travailleur social, avec Postface de Pierre Macherey, Paris, L’Arachnéen, 2017, 189 p., 16 €.


Des nouvelles de Fernand Deligny, ça s’annonce et ça se fête. En l’occurrence les éditions l’arachnéen nous gratifient d’un inédit de cet auteur, écrit dans les années quatre-vin…